Conseil européen : une première étape est franchie

Les chefs d’Etat et de gouvernement européens ont pris leurs responsabilités en réaffirmant  leur détermination totale à défendre l’euro. Les décisions adoptées à Bruxelles aujourd’hui sont importantes et utiles.

  •  Le Pacte pour la croissance et l’emploi, porté par la France, apportera un élan à la croissance européenne s’il est mis en œuvre rapidement et de façon cohérente.
  • La flexibilité donnée aux mécanismes européens de soutien financier (FESF et MES) représente une avancée nécessaire vers une plus forte intégration financière dans la zone euro.
  • Surtout, l’engagement de tous les dirigeants européens de consolider leurs budgets nationaux et poursuivre, dans leurs pays, les réformes de structures indispensables et les politiques favorables à la compétitivité témoigne que chacun a pris la mesure de la crise et est déterminé à agir avec sérieux et vigueur.

Pour Laurence Parisot : « Une première étape est franchie. Le signal ainsi donné par les dirigeants européens doit maintenant  se concrétiser, sans attendre le Conseil de décembre, par de nouvelles avancées audacieuses vers l’Union économique et l’Union politique. »

Les derniers articles