Conférence environnementale : retour sur les 2 jours d’échanges

La Conférence environnementale, annoncée lors de la campagne de François Hollande, s’est tenue les 14 et 15 septembre dernier au Conseil économique, social et environnemental (CESE). Elle constituait l’évènement de lancement d’un processus destiné à devenir annuel de concertation entre l’Etat et les parties prenantes : entreprises, ONG, syndicats, collectivités territoriales et parlementaires. Ont été ajoutés des invités du gouvernement (institutions et personnes morales diverses) qui portaient le nombre de participants par table entre 60 et 90 personnes.

La Présidente du MEDEF, Laurence Parisot, a  publiquement regretté la forte disproportion entre le nombre de représentants du monde économique et celui des ONG environnementales dans cette conférence. Considérant que le développement durable repose sur trois piliers (le social, l’écologique et l’économique), le déséquilibre est manifeste dès lors que l’un des trois piliers n’est pas traité de la même façon que les deux autres, ce qui a été le cas pour les aspects économiques qui n’ont pas été intégrées à leur juste mesure. Elle a ainsi déclaré que bien que « nous partageons les objectifs généraux que le Président a exprimés, il n’y a pas pour le moment de réflexion suffisamment construite et avancée du président de point de vue du modèle économique qui nous permettrait d’atteindre cette ambition. »

5 thématiques ont été développées au sein de cinq ateliers, chacun présidé par un ministre :

1. Préparer le débat national sur la transition énergétique, présidé par Delphine Batho

2. Faire de la France un pays exemplaire en matière de reconquête de la biodiversité, présidé par Cécile Duflot

3. Prévenir les risques sanitaires environnementaux, présidé par Marisol Touraine

4. Financement de la transition et fiscalité écologique, présidé par Jérôme Cahuzac

5. Améliorer la gouvernance environnementale, présidé par Michel Sapin

Le Président de la République et le Premier Ministre ont respectivement ouvert et clôturé cette rencontre avec des discours très politiques. Vous pourrez les télécharger à cette adresse : http://www.elysee.fr/president/les-actualites/discours/2012/discours-du-president-de-la-republique-a.13914.html et http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/discours-du-premier-ministre-prononce-en-cloture-de-la-conference-environnementale. Le MEDEF attend désormais la feuille de route conclusive, dressée sur la base des conclusions des ateliers, qui doit distinguer les actions immédiates, les chantiers de concertation et leur agenda. Celle-ci n’engagera que le seul gouvernement.

Un certain nombre de mesures ont d’ores et déjà été annoncées, parmi lesquelles :

  • Une loi sur la transition énergétique au printemps 2013,
  • Une loi sur l’urbanisme,
  • Une loi-cadre sur la biodiversité,
  • La hausse de la TGAP air,
  • La modification du décret RSE pour remplacer le critère de cotation par un critère de taille.

Le Premier Ministre a également annoncé l’organisation d’un séminaire gouvernemental sur la transition écologique et des lettres de cadrage « développement durable » pour chaque ministère afin de piloter la transition écologique.

Le MEDEF a, de son côté, mis en place un dispositif spécifique de pilotage de ces travaux :

  • Le Comité de suivi de la Conférence environnementale qui s’est réuni en format plénier pour partager les informations et élaborer les objectifs et la stratégie du MEDEF ;
  • Cinq Groupes miroirs pour suivre et préparer les contributions du MEDEF sur les cinq thèmes de la Conférence ;
  • Des mandataires ont été nommés pour porter la parole du MEDEF, des fédérations et des entreprises dans tous les ateliers.

Au total, plus de 650 personnes se sont réunies au cours de 13 réunions préparatoires à la conférence environnementale.

>> Accéder au site dédié à la conférence environnementale sur le site du MEDDE

Les derniers articles