Nouvelles de Bruxelles

Croissance et compétitivité, industrie, énergie et innovation, Royaume-Uni, supervision bancaire unique, Thierry Repentin, élections européennes…

Au Conseil européen du 15 mars : priorité croissance et compétitivité

Les vingt-sept chefs d’états et de gouvernement ont confirmé cinq priorités 1) assurer un assainissement budgétaire propice à la croissance, 2) revenir à des pratiques normales en matière de prêts à l’économie, 3) promouvoir la croissance et la compétitivité, en particulier via le Pacte européen pour la croissance adopté en juin 2012, 4) lutter contre le chômage, 5) moderniser les administrations publiques. L’accent a été mis aussi sur la nécessité d’alléger la fiscalité du travail afin de contribuer à accroître l’employabilité et la compétitivité.

Industrie, Energie et Innovation au programme des prochains Conseils européens

Les chefs d’états et de gouvernements européens ont établi le programme de leurs prochaines rencontres à Bruxelles : énergie en mai (marché intérieur de l’énergie, interconnexions, prix de l’énergie ; compétitivité et politique industrielle ainsi que la nouvelle étape de l’union économique et monétaire en juin ; innovation et numérique en octobre ; défense notamment les aspects industriels et technologiques en décembre.

Royaume-Uni : l’impôt sur les sociétés va être réduit à 20 %

Le chancelier de l’Echiquier, George Osborne, a présenté le 20 mars le budget britannique 2013-2014. Trois priorités : faire face à la dette en réduisant les déficits ; politique monétaire active pour soutenir la demande et maintenir des taux d’intérêt bas ; politique de l’offre pour aider les entreprises. Une augmentation des dépenses d’investissement de 3 milliards £ par an à partir de 2015 financée par des réductions de dépenses. Les augmentations de salaires dans le secteur public seront limitées à 1 %. Pour les entreprises : baisse du taux d’IS à 20 % dès avril 2015, baisse des charges pour réduire le coût du travail ; 1,6 milliard pour financer la stratégie industrielle.

Accord final sur une supervision bancaire unique européenne

Moins de neuf mois après avoir lancé la proposition, l’UE vient de conclure un accord pour une supervision bancaire européenne. La Banque centrale européenne pourra superviser les 200 banques les plus importantes de la zone euro à partir de mars 2014. C’est une étape capitale, conduite par le commissaire Michel Barnier, pour la création d’une véritable union bancaire européenne. Prochaine échéance : la création d’une autorité de «résolution» pour gérer les défaillances bancaires et allégera ainsi la responsabilité souveraine des Etats.

Thierry Repentin, nouveau ministre des Affaires européennes

Thierry Repentin remplace Bernard Cazeneuve au Ministère des Affaires européennes. Il a commencé sa carrière politique à Bruxelles à la Commission européenne (politique régionale) et au Parlement de Strasbourg, auprès de Jean-Pierre Cot, alors président du groupe socialiste du PE.

Les élections européennes auront lieu fin mai 2014

Les élections européennes devraient avoir lieu entre le 22 et le 25 mai 2014, au lieu des 5 et 8 juin. En 2014, 751 sièges seront à pourvoir dans les vingt-huit Etats membres (la Croatie aura alors rejoint l’UE). Les Allemands (78M d’habitants) disposeront de 96 sièges, les Français (65M d’hab) de 74, contre 6 pour les Luxembourgeois (0,4M d’hab) ou Maltais (0,4M d’hab).

Petit-déjeuner débat au Medef le 11 avril sur le Royaume-Uni et l’Europe

La commission Europe du Medef, le Mouvement européen et Touteleurope.fr organisent le 11 avril un petit-déjeuner débat sur le thème «Le Royaume-Uni : quel avenir dans l’Europe, quel avenir pour l’Europe ? ».

Les derniers articles