Aides à l’apprentissage : la suppression est incohérente avec la lutte contre le chômage des jeunes

Le Gouvernement a annoncé hier la suppression de l’indemnité compensatrice forfaitaire (ICF) versée aux entreprises qui embauchent un apprenti. Cela représente un désengagement de 800 millions d’euros par an.

Cette décision fait suite à la suppression de l’aide à l’embauche d’un jeune en alternance en juillet 2012 et à la suppression des dispositifs de pré-apprentissage depuis septembre 2012.
 
Le Medef regrette fortement cette série de décisions incohérentes avec la volonté affichée de développer l’apprentissage et contraires à l’intérêt des jeunes. Il plaide pour une évolution en profondeur du système d’apprentissage français permettant, comme en Allemagne, aux entreprises et aux branches professionnelles de définir les contenus des diplômes et de gérer les centres de formation en apprentissage en fonction des besoins en compétences des entreprises.
 
Pour Pierre Gattaz, Président du Medef, "l’alternance et l’apprentissage sont des éléments essentiels pour le développement des entreprises et des facteurs d’intégration des jeunes. Enclencher la réduction des dépenses publiques et la simplification en supprimant des mesures qui aident les jeunes et les entreprises au lieu de s’attaquer aux 1150 milliards d’euros de dépenses de la sphère publique montre une absence  de compréhension du Gouvernement des vraies priorités".

Les derniers articles