Clôture du débat national sur la transition énergétique

En ce jour de clôture du débat national sur la transition énergétique, les organisations
d’employeurs tiennent à rappeler que le document soumis au conseil national est une
synthèse partielle et qu’il ne peut être considéré comme consensuel.

Seuls les rapports complets des 8 groupes de travail du débat, auxquels les représentants des entreprises ont participé activement, reflètent la teneur exacte des positions exprimées par chacun des acteurs.

Les entreprises sont engagées activement dans la transition énergétique. Pour que cette transition soit réussie, elle doit impérativement s’inscrire dans le contexte européen et international et viser un triple objectif : compétitivité, sécurité d’approvisionnement et changement climatique, domaine dans lequel la France se distingue par ses performances

Les questions d’objectifs, de trajectoires et de financement restent entièrement ouvertes après 8 mois de débat. Il appartiendra au législateur de les clarifier, de fixer le cap et les règles du jeu dont la stabilité est fondamentale pour les acteurs économiques qui auront à mettre en oeuvre la transition énergétique.

Les entreprises estiment qu’après cette phase qui clôt le débat national ce jour il convient de veiller à l’équilibre des discussions à venir.

Le même constat doit être posé pour le Comité pour la Fiscalité Ecologique, qui rend ses conclusions ce jour, et dont la composition et les modalités de décisions, ignorant les règles d’équilibre des collèges et de représentativité des acteurs, ont conduit à des propositions incompatibles avec les impératifs de compétitivité des entreprises.

Les derniers articles