Lancement des Assises du Tourisme : le Medef salue positivement cette initiative et entend y participer très activement

Alors que la Filière Touristique est l’un des points forts de la France et un énorme réservoir d’emplois, elle n’était pas dans les priorités économiques de notre pays ces dernières années. Le leadership mondial de la plus importante filière de notre économie commençait donc à s’effriter. Il devenait urgent de réagir.

Avec 83 millions de visiteurs par an, la France est la première destination touristique mondiale. Le tourisme représente plus de 7% du PIB et plus d’un million d’emplois directs. C’est aussi l’un des secteurs qui contribue le plus positivement à notre balance des paiements avec plus de 12 milliards d’euros.

Mais le monde bouge, les marchés se déplacent, les destinations sont en compétition. Dans le concert mondial, la France perd du terrain et notre compétitivité se dégrade. En termes de recettes, la France a perdu une place et se retrouve troisième. Dans le classement sur la compétitivité du tourisme paru dans le dernier rapport annuel du World Economic Forum, notre pays est passé, en seulement deux ans, de la troisième à la septième place. Nos concurrents directs eux, n’ont pas attendu.

La France ne pouvait plus s’endormir sur ses lauriers. Après la mobilisation autour de l’industrie, la mobilisation collective autour de nos atouts dans les services devenait urgente au service d’une stratégie « pays » qui combine attractivité et compétitivité, pour laquelle le Medef est déjà totalement mobilisé.

Pierre Gattaz, président du Medef, déclare : « Je salue cette initiative du gouvernement, j’ai toujours considéré le tourisme comme un formidable levier de croissance et d’emplois. Nous devons miser sur nos atouts, nos savoir-faire, notre patrimoine naturel et culturel. Il faut absolument conserver notre image de marque, notre leadership et confirmer un potentiel de croissance et d’emplois insuffisamment exploité. Le tourisme est un des secteurs qui peut faire gagner la France. Il sera au cœur du projet du MEDEF « France 2020, faire gagner la France ». Il permettra également d’atteindre l’objectif que nous nous sommes fixé : créer un million d’emplois dans les cinq ans à venir. De manière très concrète, des freins doivent être levés en matière de réglementation, de fiscalité, d’accueil. Ils sont connus, il faut désormais passer aux actes. Je souhaite que les Assises du tourisme soient l’occasion d’avancer sur tous ces sujets. »

Pour Thierry Hesse, président du Comité « Industrie du tourisme » du Medef : « Tous les acteurs du tourisme représentés au Medef, fédérations professionnelles, territoires, entreprises sont déjà mobilisés et prêts à participer aux différents groupes de travail qui seront mis en place. Nous avons des propositions concrètes à formuler, avec des solutions pour améliorer la compétitivité et la structuration de notre filière, moderniser nos équipements, diversifier nos offres pour les adapter aux nouvelles clientèles, aux nouveaux marchés, améliorer l’accueil, la formation et créer des emplois. Les actions à
mener sont immenses et urgentes.
»

Les derniers articles