Renforcer la compétitivité et créer plus d’emplois en Europe

A la veille du Conseil des ministres franco-allemand du 19 février et avant le Sommet européen du 20 mars qui sera consacré à la compétitivité, à l’industrie et à l’énergie, le président du MEDEF Pierre Gattaz et le président du BDI Ulrich Grillo lancent un appel à leurs dirigeants et aux responsables européens pour « renforcer la compétitivité et créer davantage d’emplois en Europe ».

Si l’Europe reste la première puissance économique et commerciale du globe, les perspectives pour son industrie sont alarmantes : hausse du prix de l’énergie, recul du nombre de brevets, perte de parts de marché… Or, rappellent les deux organisations « l’industrie et la technologie sont au cœur de la chaine de création de valeur ». Pour restaurer la compétitivité de l’industrie européenne, le BDI et le MEDEF demandent une « avancée décisive » pour doter l’Europe d’une nouvelle gouvernance sur les questions économiques et de compétitivité.

D’une part, la zone euro doit être dotée d’une instance budgétaire et fiscale permanente et, d’autre part, il faut mettre en œuvre rapidement dans toute l’Union européenne un véritable « Pacte industriel », qui assure la prise en compte de la compétitivité dans toutes les politiques européennes et à tous les niveaux décisionnels.
A cet égard, les patronats français et allemands rejettent absolument le projet de taxe sur les transactions financières, qui incarne ce qu’il ne faut pas faire en Europe, en raison des risques que ce projet pose pour le financement de l’économie et l’attractivité des places financières de la zone euro (notamment Paris et Francfort).

Les deux organisations formulent huit recommandations pour renforcer la « compétitivité-coût » de l’Europe : la baisse du coût du travail, une politique énergétique commune ayant un objectif de compétitivité économique, un meilleur accès des entreprises au financement et une réduction des coûts de la réglementation. Elles réclament également des politiques spécifiques favorables à l’environnement des entreprises pour améliorer la compétitivité « hors-coût » : une relance de la recherche et de l’innovation en Europe, le parachèvement du marché intérieur et des progrès substantiels dans l’ouverture des marchés mondiaux aux produits européens.

Pour Ulrich Grillo : « La compétitivité de l’Europe dépend du bon fonctionnement de son marché intérieur et de son marché du travail, mais aussi de sa capacité à s’adapter aux changements économiques du monde. »

Pour Pierre Gattaz : « La compétitivité de l’industrie et des services est indispensable pour préserver le modèle d’économie sociale de marché, assurer la croissance de l’économie européenne, augmenter le niveau de vie des Européens et atteindre le plein emploi en Europe. »

Télécharger la déclaration commune

Télécharger la déclaration en anglais

Les derniers articles