Chiffres du chômage : qu’attend-on pour faire enfin les réformes indispensables ?

<p>Les chiffres du chômage publiés ce soir (+14 800 chômeurs supplémentaires sur 1 mois), illustrent malheureusement l’incapacité de notre société à entrer dans une démarche de lutte efficace contre le chômage. Le MEDEF propose depuis plusieurs mois des réformes structurelles permettant de relancer la dynamique de création d’emplois, seule capable d’inverser enfin cette tendance. Il faut désormais aborder tous les sujets et débattre sans tabou ni dogme.</p><p></p>

Nous n’avons plus le temps d’attendre. Les indicateurs négatifs s’enchaînent et les résultats électoraux récents démontrent le profond malaise de notre société. Or, seule une dynamique efficace de création d’emplois permettra de résoudre les maux structurels de la France.

C’est pourquoi, le MEDEF appelle le gouvernement et les parlementaires à :
– Avancer plus vite et plus fort, dans le cadre du Pacte de responsabilité, dans la mise en œuvre effective de mesures en faveur de la compétitivité des entreprises. Il faut amplifier les premières annonces, accélérer le calendrier annoncé et voter rapidement les projets de loi qui devront porter sur les trois années qui viennent. La réduction des dépenses publiques est à cet égard un élément clé.
– Ouvrir rapidement avec les partenaires sociaux des discussions sur les blocages identifiés de la législation française du travail reconnus par tous.
– Redonner confiance aux entreprises et aux entrepreneurs en cessant les mesures anti-entreprises et en trouvant des solutions opérationnelles et financières sur les dossiers qui ajoutent complexité et coût (pénibilité, etc.).« Je suis inquiet de la situation de notre pays. Il nous faut enfin faire sauter nos blocages et relancer notre dynamique de création d’emplois. Aujourd’hui, on se préoccupe principalement de ceux qui ont un emploi, pas de ceux qui n’en ont pas. Les entreprises françaises ont la capacité et l’ambition de se relancer, mais il faut enfin libérer les énergies. Or il ne nous semble pas que le gouvernement accélère sur le Pacte de responsabilité. Il faut pourtant avancer résolument, rapidement et fortement » indique Pierre Gattaz, président du MEDEF.

Les derniers articles