« Intermittents » : halte aux actions irresponsables et aux méthodes de voyous

<p>Le MEDEF constate que plusieurs entreprises et locaux professionnels ont subi ces derniers jours des occupations de la part de personnes se présentant comme des « intermittents ». Ces occupations ont parfois donné lieu à des dégradations importantes.</p>

Le MEDEF condamne fortement des actions qui visent à s’en prendre à des entreprises et à des locaux professionnels. Ces actions sont particulièrement choquantes d’un point de vue démocratique et s’apparentent à des méthodes de voyous. Elles visent à instaurer un climat de crainte indigne et contraire à la défense d’une cause, notamment quand celle-ci se veut culturelle.

Par ailleurs, dans la situation économique grave que le pays connaît aujourd’hui, cette démarche est irresponsable. Elle pénalise l’activité donc l’emploi alors même que des efforts communs doivent être engagés pour relancer une dynamique de création d’emplois.

Enfin, le MEDEF tient à rappeler que :

  • La réforme du régime des intermittents n’aura aucun impact pour 75 % des artistes, ainsi que l’a montré l’UNEDIC dans les récentes simulations publiées.
  • Cette réforme protège les plus précaires puisque ceux qui seront concernés sont ceux qui gagnent le plus dans le régime des intermittents (source UNEDIC).
  • Le MEDEF et les autres partenaires signataires ont toujours accepté de continuer le travail de refonte du régime des intermittents en organisant des réunions avec le gouvernement avant la fin de l’année. Ce point figure d’ailleurs en clair dans l’accord signé le 22 mars.

Le MEDEF reste disposé à travailler rapidement avec le gouvernement et les partenaires sociaux pour la refonte de ce régime mais ne peut accepter des méthodes d’intimidation scandaleuses.

Les derniers articles