Projet de loi simplification : le MEDEF appelle les parlementaires à conforter l’action du gouvernement

Le projet de loi d’habilitation visant à simplifier la vie des entreprises, qui reprend quatorze des cinquante propositions présentées en avril dernier par le Conseil de la simplification, est discuté à partir de demain à l’Assemblée nationale.

Le MEDEF, qui a été associé aux travaux du conseil de la simplification dès son installation, se félicite que cette initiative entre dans sa première phase de réalisation concrète. Il appelait de ses vœux un choc de simplification depuis plusieurs mois et avait salué l’annonce des 50 premières propositions, dont un grand nombre reprenait des demandes qu’il avait formulées – telles que le développement du rescrit ou l’harmonisation des notions de jours en matière de droit du travail.

Le MEDEF appelle les parlementaires à conforter l’action du gouvernement qui a opté sur ce sujet pour une démarche pragmatique et ouverte. Le projet de loi simplification est une première étape : beaucoup reste à faire pour redonner les marges de manœuvre indispensables à nos entreprises et le MEDEF attend de nouvelles mesures au cours de l’année 2014.

Le rétablissement de la confiance indispensable à leur développement, et donc à l’emploi, commande de faire preuve d’efficacité et de cohérence. Le MEDEF sera donc vigilant à la rapidité d’exécution de ces mesures et à ce qu’elles ne soient pas contrariées par de nouvelles complexités.

Pour Bernard Gaud, président de la commission Simplification du MEDEF, « Il y a enfin une prise de conscience que la France a accumulé depuis des années des complexités de tous ordres qui ont contribué à l’enlisement de son économie. Espérons que les parlementaires sauront faire preuve du même réalisme que le conseil de la simplification et qu’ils confirmeront l’impulsion donnée par le gouvernement sur ce sujet ! »

Les derniers articles