Etude de la commission européenne : Une nouvelle preuve de la surcharge fiscale française

<p>La Commission européenne vient de rendre publique <link ec.europa.eu/taxation_customs/resources/documents/taxation/gen_info/economic_analysis/tax_papers/taxation_paper_45.pdf _blank>une étude</link> qui révèle que la France a la taxation des facteurs de production la plus lourde des pays industrialisés, avec un taux marginal effectif de 41,3%. C’est 10 points de plus qu’en Allemagne et presque 20 points de plus qu’au Royaume-Uni. </p>

Ces chiffres illustrent de manière flagrante la surcharge fiscale que doivent supporter nos entreprises par rapport à leurs concurrentes. Le MEDEF rappelle à cette occasion qu’il est indispensable d’engager une réforme de notre fiscalité qui doit devenir incitative, simple et lisible. Et ce pour toutes les parties prenantes de l’entreprise : salariés, actionnaires, entrepreneurs.

La fiscalité est une arme de destruction massive : transformons-la en outil d’attractivité et de compétitivité de notre économie.

Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président délégué du MEDEF, indique : « combien d’autres rapports faudra-t-il pour que nous prenions enfin conscience que nous arrivons au bout d’un système ? Il faut rénover en profondeur notre fiscalité pour redonner les marges nécessaires au redémarrage de l’investissement productif. Le MEDEF fera ainsi des propositions à l’occasion des Assises de l’investissement. Il en va de la capacité de la France à recréer durablement des emplois ».

Télécharger l’étude

Les derniers articles