Nouvelles de Bruxelles

<p>Conseil européen, compétitivité, investissement, nouveau Parlement européen, rencontres avec la Direction générale Entreprise et Industrie et la Direction générale Energie de la Commission…</p>

Conseil européen déterminant les 26-27 juin à Bruxelles

Ce sommet verra la désignation du candidat au poste de président de la Commission. Les Vingt-huit fixeront les priorités politiques de l’Union pour 2014-2019. Egalement à l’ordre du jour : l’approbation des recommandations, pays par pays, sur les programmes nationaux de réforme et les plans budgétaires à moyen terme, un débat sur la nouvelle politique énergie-climat et la sécurité d’approvisionnement.

Pour les chefs d’Etat et de gouvernement européens : la priorité c’est la compétitivité

Un document de 4 pages « Agenda stratégique pour l’Europe dans un monde qui change » a été soumis, par le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, aux chefs d’Etat. Ce texte servira de feuille de route pour la prochaine mandature. Cinq politiques sont déclinées : marché intérieur, amélioration du climat entrepreneurial (financement des entreprises, réduction des taxes sur le travail), investissements, renforcement de l‘attractivité du site Europe, consolidation de l’Union économique par les réformes. Ces orientations sont en phase avec les préconisations du MEDEF et de ses homologues.

La France propose une relance européenne par l’investissement

François Hollande a présenté la feuille de route française pour la future Commission. Priorité à l’investissement, avec un plan de 1200 milliards. Cinq domaines sont ciblés : énergie-transport et numérique, recherche et innovation, efficacité énergétique, formation des jeunes, santé. Le financement serait assuré par des mécanismes de flexibilité du Pacte de stabilité, des initiatives de la BEI et la mise en place d’une « capacité financière » de la zone euro.

L’Italie propose un plan d’investissement pour l’Union européenne

L’Italie présidera l’Europe au second semestre 2014. Le gouvernement italien demande une relance de l’investissement. Ce plan bénéficierait, en priorité, aux secteurs de l’énergie, de la défense et du numérique. Le projet sera débattu par les ministres des Finances le 8 juillet.

Tous les groupes du nouveau Parlement européen sont formés

Le PPE (centre-droit) reste dominant avec 221 sièges. L’Allemand Manfred Weber présidera le groupe. Les socialistes, présidés par l’Allemand Martin Schultz, ont 191 sièges. Les conservateurs 70 sièges, présidés par le Britannique Syed Kamall ; les libéraux : 67 sièges, présidés par le Belge Guy Verhofstadt ; la gauche unitaire : 52 sièges, présidée par l’Allemande Gabriele Zimmer ; les verts : 50 sièges, co-présidés par l’Allemande Rebecca Harms et le Belge Philippe Lamberts et les eurosceptiques : 48 sièges, co-présidés par le Britannique Nigel Farage et l’Italien David Borrelli. Martin Schultz devrait être réélu président du Parlement le 1er juillet.

Rencontre avec la Direction générale Entreprise et Industrie de la Commission

Daniel Calleja Crespo, Directeur général de la DG Entreprise et Industrie, sera accueilli au MEDEF le 2 juillet. Il présentera un état des lieux des travaux sur les dossiers PME et entrepreneuriat, à la veille du renouvellement de la Commission européenne.

Rencontre avec la Direction générale Energie de la Commission

Dominique Ristori, Directeur général de la DG Energie de la Commission, sera accueilli au MEDEF le 11 juillet. Les principaux dossiers en cours : préparation du Paquet énergie-climat 2030, préparation de la Conférence climat de 2015, stratégie en matière de sécurité énergétique, place de l’énergie dans le traité transatlantique (TTIP)…

Les derniers articles