Projet de loi pour l’activité : de bonnes intentions à concrétiser

Le MEDEF a pris connaissance des grandes lignes du projet de loi pour l’activité. Il souscrit avec l’ambition qui est affichée de lever les freins et de relancer l’activité, seule solution pour générer de la croissance et in fine de l’emploi. Cela a d’ailleurs été l’objet de sa communication récente sur son projet « 1 million d’emplois, c’est possible ! ».

Si les grandes lignes présentées dans le projet de loi lui semblent cohérentes, le MEDEF attend désormais des actes concrets, clairs et forts. Le temps des demi-mesures est passé : la France doit enfin se redonner un souffle économique, une ambition réelle, une volonté de conquête.

A cet égard, le MEDEF souligne que la cohérence dans l’action sera une condition nécessaire du retour de la confiance qui est indispensable pour relancer la création d’emplois. La publication récente du décret pénibilité, ou la poursuite des dispositions 19 et 20 de la loi « Hamon » sur l’économie sociale et solidaire sont des facteurs d’inquiétude et des preuves d’incohérence. On ne peut tout à le fois prôner la simplification et la baisse des charges tout en voulant déployer en parallèle et à toute force des dispositifs dont la complexité est effroyable.

Les derniers articles