« Se mettre au service de projets, pour l’intérêt commun »

Ignace Agbessi, créateur et gérant d’AGEM’S immo à Saint-Jean-de-Braye, actuel président de la Fédération des associations des parcs d’activités du Loiret (FAPAL), vient d’adhérer à l’UDEL. Dynamique, humaniste, homme de réseau : cet infatigable entrepreneur a l’énergie contagieuse.

Mais qu’est-ce qui fait donc carburer Ignace Agbessi ? Comme il le résume lui-même : « le bonheur de rendre les gens heureux tout en l’étant moi-même ». Car si le parcours de l’homme arrivé seul à 17 ans du Bénin à Gien est atypique, deux caractéristiques restent constantes : un goût pour l’innovation et une prédisposition à connecter les gens, à emmener les équipes autour d’un projet, au service d’une cause ou de la collectivité.  Innover, c’est par exemple lorsque son entreprise de promotion immobilière créée en 2005 s’engage pour la construction expérimentale de maisons passives à Saint-Jean-de-Braye. C’est aussi la création prochaine du premier pôle hôtel public/privé du Loiret, qui fédèrera sur 13 000 m2 entreprises du tertiaire, crèche, restaurant, toujours dans l’idée « de permettre aux entreprises d’échanger, de se croiser, de faire du business ».  Innover, c’est encore la conception de premières maisons intergénérationnelles à Marigny-les-Usages, réunissant personnes à mobilité réduite, semi-valides, valides, mais aussi une crèche, un pôle médical…

Une aventure humaine derrière chaque projet

Connecter les gens, c’est dans l’ADN d’Ignace. L’occasion lui est à nouveau donnée lorsqu’il est sollicité pour présider le Groupement des Entreprises de la Zone Intercommunale de Saint Jean de Braye (GEZI), qu’il anime pendant deux ans. Économie, réseaux, éducation (un volet cher au chef d’entreprise, qui a dirigé plusieurs organismes de formation), sécurité, communication…autant de leviers qu’il active à ce poste, avec ce même fil conducteur : « que les entreprises ne soient pas isolées et qu’elles s’ouvrent sur le monde ». Il lance le premier Défi Créateur Jeune Entreprise : 27 000€ de dotation (équipement, installation, support, comptable…) et une vraie boîte à outils au service du porteur de projet  (soutien et accompagnement de chefs d’entreprise, celui de la CCI du Loiret et des banques). Il marque une pause. Puis, sollicité encore, devient président de la FAPAL en 2014. Soit une douzaine de parcs d’activités, 1700 entreprises et 32 000 salariés. Il met en place des commissions « pour créer des synergies, valoriser le compétences », et lance les Fapaliades. En utilisant le sport comme vecteur de lien, avec des équipes constituées de demandeurs d’emploi, de seniors, de porteurs de projets, de chefs d’entreprise, de personnes à mobilité réduite ou en recherche de stage, d’élus. Elles se retrouvent à la pause autour de speed business datings, organisés avec l’appui de la CCI, de la CMA et du Crédit Mutuel. « Derrière tous ces projets, souligne-t-il, il y a une aventure humaine, je me vois comme un chef d’orchestre qui insuffle l’énergie, les autres prennent naturellement le relais ».

Au cœur des réseaux pour des actions concertées

Son adhésion à l’UDEL s’inscrit dans cette logique. En tant que chef d’entreprise, mais aussi comme président de la FAPAL. « Nos entreprises adhérentes sont aussi souvent adhérentes d’autres réseaux, comme l’UDEL et la CGPME, pour citer les deux principaux. De plus, toutes les opérations menées précédemment, au nom du GEZI ou de la FAPAL, ont toujours reçu le soutien des uns et des autres. J’estime qu’il est normal que je m’implique, pour que les actions soient concertées le plus possible ». Ignace tient à l’idée que « quel que soit le projet, il faut se regrouper et se mettre au service de ce projet pour l’intérêt commun».  Donner la chance de créer son entreprise, donner la chance à ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas créer de trouver un emploi, donner aux personnes en difficulté la possibilité de se loger… : Ignace Agbessi ne perd jamais une occasion de « redistribuer ». Conscient, comme il le dit, d’avoir lui-même beaucoup.

Les derniers articles