Méthodes de la CGT : irresponsabilité à tous les étages – menaces, intimidations, entraves

La coupure d’électricité qui a affecté 125 000 personnes et de nombreuses entreprises de toute taille et de tous secteurs dans la région de Saint-Nazaire marque une étape supplémentaire dans l’irresponsabilité de la CGT et de ses affidés. L’électricité est vitale : cette action perpétrée par des voyous met en danger des personnes et des biens. Nous appelons RTE et les autorités publiques à en poursuivre sans faiblesse les responsables.

Par ailleurs, le blocage ce matin de l’usine Radiall de Voreppe est l’illustration parfaite des méthodes illégales largement utilisées par une poignée de syndicalistes extrémistes qui font honte au dialogue social dans notre pays : menaces, intimidations, entraves.

Pour Pierre Gattaz, président du MEDEF et président du directoire de Radiall : « Ce qui s’est passé ce matin dans la région de Saint-Nazaire est très grave. Je pense tout d’abord aux personnes touchées par la coupure de courant dans cette région. J’espère que les pouvoirs publics et RTE feront preuve d’une sévérité exemplaire vis-à-vis de ces voyous irresponsables. Par ailleurs, des gens extérieurs à l’usine de Radiall ont empêché les salariés de venir travailler, sous prétexte de protester contre mes propos sur la CGT. A ma connaissance, nous sommes pourtant toujours en démocratie. Par cette action, la CGT vise à faire pression sur tous les chefs d’entreprise pour les faire taire. Il faut désormais briser l’omerta qui entoure les méthodes illégales de la CGT et de ses satellites. Je vais porter plainte. J’espère que nous sommes toujours dans un Etat de droit et que la justice s’appliquera en conséquence. »

Les derniers articles