Le CIHL et la DIRECCTE Centre-Val de Loire mobilisés pour assurer un suivi santé-travail pérenne

téléchargementLe Comité interentreprises d’hygiène du Loiret (CIHL), service de santé au travail, et la DIRECCTE Centre-Val de Loire*, ont signé une convention pour pallier, en partie, la pénurie de médecins du travail dans le département.  Mené sous forme d’expérimentation – unique en France-, le dispositif vise à assurer un suivi médical au travail efficace et équitable.

Comment garantir un suivi médical au travail efficace alors que le département connaît depuis plusieurs années une pénurie croissante de médecins du travail ? C’est à la résolution de cette problématique qu’ont travaillé étroitement le CIHL et la Direccte Centre-Val de Loire.  À l’arrivée : une expérimentation pionnière en France qui passe notamment par la délégation au personnel infirmier des visites médicales «simples ».  Les visites d’embauche pour les salariés exposés à certains risques professionnels (amiante, travail de nuit…) restant en priorité assurées par un médecin. « Nous renforçons ainsi les effectifs, actuellement 38 médecins en équivalent temps plein, précise Bruno Antoinet, directeur du CIHL, avec 26 infirmières, qui travaillent en collaboration avec les équipes pluridisciplinaires en place comme les ergonomes ou les toxicologues ».

Un meilleur service pour 13 500 entreprises du Loiret

L’initiative, pionnière en France, doit pallier la pénurie de médecins. « Trop peu de médecins du travail sont formés aujourd’hui, déplore le directeur, la moyenne d’âge de nos médecins est de 59 ans, et le Loiret et la région figurent parmi les territoires les plus sinistrés de France sur ce plan. On était dans l’incapacité de répondre aux obligations réglementaires avec les compétences à notre disposition, il fallait réagir…». L’expérimentation, qui doit améliorer le service rendu aux 13 500 entreprises adhérentes du CIHL et aux 155 000 salariés suivis, fera l’objet d’une évaluation. À la fois par un comité de suivi composé du directeur du CIHL, de  la Direccte Centre-Val de Loire, de médecins et de la Direction générale du Travail, mais aussi par un cabinet externe.

Plus d’informations ? Contactez votre médecin du travail !

*Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi

Les derniers articles