Le MEDEF lance un accélérateur d’investissement pour les PME

« Accélérer l’investissement pour financer l’avenir », tel est l’objectif de l’accélérateur d’investissement officiellement lancé par le MEDEF le 3 octobre dernier à destination des PME, afin de leur procurer des réserves en fonds propres, en plus du crédit bancaire classique et leur permettre ainsi de se développer.

La France manque cruellement d’ETI, contrairement à l’Allemagne et nos PME ont parfois du mal à se développer. Parmi les causes qui bloquent le développement de nos petites et moyennes entreprises on trouve souvent des difficultés de financement. Pour tenter de pallier ce handicap le MEDEF a donc décider de créer « Medef Accélérateur d’Investissement (MAI) », une association Loi 1901, qui, via une plateforme digitale, met en relation des PME avec des fonds d’investissement et des plateformes participatives susceptibles de leur apporter un financement.

Officiellement lancée le 3 octobre lors d’un colloque qui rassemblait chefs d’entreprise, économistes, présidents de fédération et de MEDEF territoriaux, investisseurs et pouvoirs publics, MAI vise à mobiliser les adhérents et partenaires du MEDEF pour orienter les entreprises vers des solutions de financement adaptées.

La BEI et BPI France participent à cette action innovante en apportant notamment des garanties aux fonds référencés et de la formation aux PME. « Cette initiative résulte de plusieurs mois de réflexion, a précisé Pierre Gattaz lors de la conférence de presse de lancement. En leur fournissant des ressources financières de longue durée, nous voulons inciter nos PME à investir davantage et à se développer. » Les entreprises intéressées peuvent déposer en toute confidentialité une demande de financement. Une fois leur solvabilité confirmée, elles seront alors orientées vers les fonds correspondant à leurs besoins.

500 millions euros de financement pour 500 entreprises par an

L’objectif à terme est de procurer 500 millions d’euros de financement par an à environ 500 PME. Sont éligibles à ce nouveau dispositif les PME dont le chiffre d’affaires est compris entre 1 et 100 millions d’euros. « Les PME ne sont pas toujours familières des nouveaux outils financiers », a précisé le président de l’ANIA Jean-Philippe Girard, MAI vise donc à leur permettre de dépasser ce handicap, car « elles ont besoin de continuer à innover et à se moderniser, et pour cela les crédits classiques ne suffisent plus aujourd’hui. ».

Pour Pierre Gattaz, « la conjoncture est clairement « propice à un regain de confiance des entrepreneurs. Aussi, la mission que nous assignons au MEDEF est de pousser les feux le plus loin et le plus fort possible pour que les entreprises et notamment les PME et les TPE, investissent davantage ».

Pour aider les chefs d’entreprise dans leur stratégie financière un programme de formation et de coaching est également prévu. LES PME pourront ainsi bénéficier du programme de e-learning BPI Université et du réseau de consultants des MEDEF territoriaux, à l’instar de ce que fait déjà le MEDEF AURA qui a lancé voilà deux ans un programme « Ambition PME levée de fonds », pour aider ses adhérents dans leur recherche de fonds. « Depuis le lancement, nous avons accompagné 200 entreprises et une centaine ont d’ores et déjà levé des fonds, soit en fonds propres soit en endettement » a précisé Patrick Martin, président du MEDEF AURA.

Pierre Gattaz en est convaincu : « ensemble, entrepreneurs, banquiers et assureurs, nous pouvons accompagner concrètement les PME dans leur croissance. Il faut donner une nouvelle confiance qui soutienne l’investissement à l’origine de la croissance et de l’emploi dans notre pays. »

www.medef-accelerateur.fr

Les derniers articles