Délégation du Medef à Londres

Une délégation emmenée par Geoffroy Roux de Bezieux a rencontré jeudi plusieurs responsables politiques britanniques pour évoquer tous les scenarii possibles du Brexit. L’objectif étant d’informer et d’accompagner au mieux les entreprises françaises dans une période de hautes turbulences.

Avec M. Hilary Benn, député travailliste, président du Comité sur la sortie de l’Union européenne, comme avec M. David Lidington, n°2 du gouvernement de Theresa May, la délégation a pu échanger sur les différentes options. Si un accord n’est pas à exclure, sa probabilité s’amenuise.

Les dissensions à l’intérieur du parlement et au sein de chaque formation politique rendent tout pronostic illusoire. Cette incertitude croissante à 50 jours du Brexit accroît les préoccupations des entrepreneurs.

Certains souhaitent même un report de 2 ou 3 ans de l’article 50, c’est-à-dire de la clause de retrait qui régit la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne ; mais la possibilité d’un accord du Parlement britannique sur ce scenario demeure très incertaine.

Geoffroy Roux de Bézieux a rappelé à cette occasion le souhait des entreprises françaises et plus particulièrement des PME comme des investisseurs, de parvenir à un accord pour éviter un chaos annoncé. Il va intensifier à cette fin le dialogue avec les autorités françaises.

Les derniers articles