PHARCOS : 30 STAGIAIRES ONT REÇU LEUR SÉSAME VERS L’EMPLOI

Une cérémonie de remise de diplômes avait lieu, ce vendredi 11 octobre, sur le site des Parfums Christian Dior, à Saint-Jean-de-Braye.
Au terme d’un an de formation, 30 stagiaires ont reçu leur titre ou certificat de qualification professionnelle, leur permettant de travailler dans l’industrie pharmaceutique ou cosmétique.

 

Ils s’appellent Melvin, Kevin, Nadia ou Marion. Comme 26 autres personnes, ils font partie de la 13e promotion du programme Pharcos et étaient tous présents, ce vendredi 11 octobre, dans l’auditorium des Parfums Christian Dior à Saint-Jean-de-Braye, pour la cérémonie de remise des diplômes.

Pharcos qu’est-ce que c’est ?

Pharcos est un programme de formation construit et élaboré par les entreprises de l’industrie pharmaceutique et cosmétique. « Il a été créé en 2006, pour répondre à nos besoins en main-d’oeuvre« , rappelle Jean-Dominique Bosq, le directeur des opérations chez Dior.

Huit entreprises (*) sont partenaires de ce dispositif piloté par la CCI et l’UDEL MEDEF Loiret. Les stagiaires sont encadrés par des tuteurs au sein de leurs équipes. Les enseignements théoriques se font au lycée Saint-Croix-Saint-Euverte ou à l’IMT (à Tours).

Pharcos s’adresse aux demandeurs d’emploi et aux salariés des entreprises partenaires en mobilité ou en reconversion. Le cursus dure un an. Il est rémunéré.

Les résultats ? 

Les diplômés peuvent ensuite travailler dans les entreprises du médicament ou de la cosmétique, sur des postes d’opérateurs qualifiés et polyvalents dans les domaines de la production et du conditionnement.

« Pharcos a été pour nous une source constante d’approvisionnement en main-d’oeuvre ».

Au fil des années, 60% des stagiaires ont été recrutés. Mais ce chiffre mériterait d’être plus important, estime le directeur des opérations de Dior. Il n’y a pas que les compétences qui nous intéressent. Les notions de savoir-être et d’adhésion aux valeurs de l’entreprise font la différence.« 

Depuis 2006, 466 personnes ont pu se former avec un taux de réussite de 80%. « C’est un travail collectif efficace au service de l’emploi et des entreprises« , salue Francis Lheure, le président de l’Udel-Medef 45. Et un travail qui dure depuis 13 ans. Gageons que ce chiffre portera bonheur aux heureux diplômés !

Marion BONNET – La République du Centre 11/10/2019

Les derniers articles